Propriétés et vertus de la Pierre de Lune

Accueil/Articles/Propriétés et vertus de la Pierre de Lune

Propriétés et vertus de la Pierre de Lune


La pierre de lune est « [la] seule qui ait une lueur dont l’intéressante blancheur azurée et l’excessif brillant ne peuvent se comparer qu’à l’effet éclatant de la lune pleine. » écrit, vers 1825, Antoine Caire-Morand, célèbre lapidaire, dans son ouvrage consacré aux pierres précieuses.

Désignée autrefois sous différents vocables : lunaire, œil de poisson, spéculaire, argentine, elle se classe aujourd’hui dans les orthoclases sous l’appellation adulaire. Une étiquette bien austère pour cette beauté de nacre et d’argent, aussi préfère-t-on le nom délicat de « pierre de lune ».

Caractéristiques minéralogiques de la pierre de lune

La pierre de lune est un minéral de la classe des silicates et de la sous-classe des tectosilicates et du groupe des feldspath. On distingue deux familles de feldspath :

  • les feldspath alcalins (potassium) : orthoclase, microcline, sanidrine…
  • les feldspath calco-sodiques appelés plagioclases : oligoclase, albite, labradorite…

Le nom « pierre de lune » est donnée habituellement à une certaine variété d’orthoclase (ou orthose) présentant une irisation blanche, bleue ou argentée : l’adulaire. Cependant, d’autres feldspaths possédant le même aspect peuvent également être des pierres de lune, par ex. la labradorite blanche, la sanidrine, l’oligoclase, l’albite…

Pierre de Lune aux teintes jaunes

L’adulaire vient originellement des Alpes suisses. Toutes les orthoses présentant les caractéristiques de cette variété peuvent aujourd’hui porter ce nom, d’où qu’elles viennent. Elle se rencontre dans les granits, les pegmatites, les veines hydrothermales, dans les roches magmatiques acides et alcalines.

Les beaux et grands spécimens sont très rares. Les adulaires les plus appréciées sont incolores ou blanches avec des reflets bleus ou gris-bleu. Celles à reflets jaunâtres sont moins recherchées. L’adulaire présente un clivage parfait, elle est transparente à translucide avec un éclat vitreux ou soyeux. Assez dure, 6/6,5 sur une échelle de 10, elle se montre cassante et fragile.

L’adularescence

On nomme ainsi le phénomène d’iridescence propre à l’adulaire mais aussi à d’autres pierres semblables. L’adularescence provient de la réflexion de la lumière entre les myriades de fines lamelles développées pendant la phase de cristallisation.

Ce chatoiement particulier donne des reflets d’argent semblant flotter à la surface de la pierre. On appelle également cette caractéristique « effet Schiller ». L’adularescence est révélée par une taille en cabochon, les ondulations nacrées se meuvent alors gracieusement sous une source lumineuse. L’effet adularescent disparaît à une température de plus de 750°.

Pendentifs en Pierre de Lune | Lithothérapie en Ligne

Des lamelles d’albite peuvent donner des nuances nettement laiteuses. Certaines pierres, extrêmement rares, présentent un effet étoilé (astérisme) dû à des minuscules inclusions de rutile ou d’ilménite. On peut admirer des pierres de lune exceptionnelles au Smithsonian Institute de Washington.

Lieux d’extractions et gîtes

Les plus belles pierres de lune sont extraites au sud-ouest du Sri-Lanka. On la trouve également dans les pays et lieux suivant :

  • Inde (Tamil Nadu), où la sanidine est fréquente, généralement plus colorée et d’aspect satiné
  • Birmanie
  • Madagascar (Itrongahy), pour l’orthose jaune ou sanidine
  • Tanzanie
  • Canada (Mont Saint-Hilaire)
  • Brésil
  • Mexique, où l’on trouve la sanidine ou l’adulaire nommée valencianite
  • Etats-Unis (État du Nouveau Mexique)
  • Russie (Mer Blanche)
  • Australie
  • Autriche (Tyrol), Suisse (Saint-Gothard)
  • France (Cantal, Haute-Vienne, Hérault, Lozère, Puy de Dôme)

Confusions et tromperies

Des confusions sont possibles avec :

  • le quartz girasol
  • la calcédoine blanche
  • l’opale
  • la sélénite.

La pierre de lune arc-en-ciel, la pierre de lune norvégienne et la spectrolite sont des labradorites. L’appellation « pierre de lune californienne » est quant à elle interdite puisqu’elle désigne en fait une calcédoine.

On trouve des fausses pierres de lune. La technique du doublet et l’enrobage coloré des pierres appelées alors « pierres de lune célestes » sont des pratiques fallacieuses visant à intensifier artificiellement les couleurs et les reflets. On tente d’imiter la pierre de lune en chauffant des spinelles synthétiques incolores afin d’obtenir un aspect laiteux.

Y a t’il des « pierres de lune » sur la lune ?

Y a-t-il des pierres de lune sur la lune ?

Des minéraux de même famille y sont présents en grand nombre : les feldspaths plagioclases (sodi-calciques) notamment, les feldspaths potassiques existent plus rarement. Les astronautes ont ramené plus de 300 kg de minéraux lunaires. Au Space Center du Cap Canaveral en Floride, les visiteurs peuvent toucher une véritable pierre de lune. En France, on peut en voir une à la Cité de l’Espace à Toulouse pesant 2 kg. L’apparence de ces spécimens n’est pas très séduisante et n’évoque en rien l’astre resplendissant de leur provenance, contrairement aux pierres de lune terrestres.

Étymologie et signification

En 1801, René-Just Hauÿ propose le nom d’orthose pour désigner le minéral dont la pierre de lune est une variété. Du grec orthos signifiant « droit », ce terme évoque le clivage à angles droits de ce minéral. Le terme international retenu est orthoclase.

A la même époque, le minéralogiste français, Jean-Claude Delamétherie donne le nom d’hécatolite au feeldspath nacré s’inspirant de la déesse grecque de la lune Hécate.

Hécatolite fait rapidement place à la dénomination adulaire en référence au lieu de sa découverte. Adulaire vient du mont Adule ou Adula dans le massif du Saint-Gothard (Alpes suisses). Le géographe grec Strabon né en 64 av J.C nomme le premier ce lieu dans ses livres. Un siècle plus tard, un autre savant grec, Ptolémée, pense et écrit que le Rhin prend sa source « in Adula Monte ».

La pierre de lune à travers l’histoire

Les pierres de lune dans l’Antiquité

Nous disposons de plusieurs descriptions susceptibles de correspondre à nos pierres de lune actuelles. Ces pierres venaient certainement d’Orient où même des Alpes :

  • L’argyrodamas : pierre de couleur d’argent.
  • L’astérie : elle tient enfermée une certaine lumière mobile comme des prunelles.
  • L’astrion : blanche, au centre brille comme une étoile dont la lumière ressemble à celle de la lune.
  • L’astrobale : ressemblant à des yeux de poissons. Exposé au soleil, il jette des rayons blancs.
  • L’astroïtès : blanche aussi, aux vertus magiques employées par Zoroastre.
  • La céraunie : cristalline aux reflets bleus, elle absorbe la lumière des astres. Recherchée par les mages, elle ne se trouve que dans les lieux où frappe la foudre.

Enfin, il y a la sélénite ou sélinitis (appellation de Dioscoride évoquant la déesse de la lune Séléné) : blanchâtre, transparente, dont l’éclat peut avoir la couleur du miel. Elle rend comme un miroir, la figure de la lune suivant qu’elle est dans son croissant ou dans son déclin. Aujourd’hui, la sélénite est un minéral classé dans les gypses mais sous l’Antiquité et jusqu’au Moyen-Age, ce nom semble surtout désigner une pierre de lune aux pouvoirs magiques.

La biographie de Pythagore, rédigée par le philosophe grec Jamblique vers 300 av J.C, nous rapporte que celui-ci se serait rendu en Chaldée, pays des mages et de Zoroastre. Il assiste aux grandes fêtes lunaires d’Orchoë :

« Heureuse Chaldée ! Je peux vous dire que les mêmes cérémonies lunaires d’Égypte ont beaucoup moins de solennité. J’observais que les participants tenaient à la main un fragment de sélénite en répétant l’hymne à la lune : Ô lune, tu es la reine des étoiles et la mère de l’astronomie … »

Ces faits coïncident avec les découvertes archéologiques concernant la ville antique d’Orchoë dans le pays de Bassora. Il s’agit probablement de la ville actuelle de Warka. Orchoë pourrait signifier « ville lunaire », on y vénérait la déesse de la fertilité Ishtar, fille du dieu de la lune Sîn et de la déesse Ningal incarnant la féminité de la lune.

Un ouvrage de magie, Les Cyranides rédigé en grec à partir du Ier siècle, nous parle aussi de la sélénite :

Cette pierre blanche et brillante est donnée aux épileptiques sous formes de raclures dans une boisson. Les femmes s’en servent comme amulettes à la place des phylactères. Placée au pieds des arbres, elle leur fait porter des fruits. Déposez de la racine de persil dans une capsule d’or que vous attacherez sous la pierre et portez ensuite cette courroie autour du cou. Cela donne l’inspiration divine, d’ailleurs beaucoup de rois en place sous leurs vêtements !

De manière générale, dans l’antiquité, la lune et tout ce qui s’y rattache est associée à la femme et à la fécondité, probablement en raison de la similitude des cycles lunaires et des cycles menstruels. En Égypte, un autre aspect est nettement associé à la pierre de lune : la protection des voyages nocturnes. Thot et Khonsou sont les dieux lunaires, navigateurs de la nuit.

La pierre de lune dans le royaume cinghalais

Le Sri-Lanka d’autrefois est le royaume cinghalais. La pierre de lune se nomme Shandra Kanti  qui pourrait se traduire par « la beauté féminine de la lune » (Shandra ou Chandra étant la divinité lunaire). Les pierres nacrées, une des richesses de l’île, sont certainement des morceaux de rayons de lune. Leur effet bénéfique et magique favorise la mousson. Les femmes cousent, depuis toujours, des pierres de lune dans leurs vêtements pour avoir des enfants, on retrouve d’ailleurs ce rite dans toutes les civilisations.

Temples au Sri Lanka - Propriétés et vertus de la Pierre de Lune

Les pierres de lune du Sri Lanka désignent aussi de très anciennes frises ornementales de grès ou de granit décorant les entrées des temples bouddhistes et des palais en signe de bienvenue. Composées le plus souvent d’animaux (éléphants, chevaux…) ces sculptures sont en forme symbolique de demi-lune, d’où leur nom. Elles n’ont aucun rapport avec la pierre de lune extraite des gisements. A Ambalangoda, éclairés par des bougies, les mineurs progressent dans d’étroites galeries saturées d’humidité, étayées avec du bois de palmier. Les conditions d’extraction des pierres de lune sont les mêmes aujourd’hui.

La pierre de lune au Moyen-Âge

Marbode, évêque du XIIème siècle revient sur les pouvoirs de la sélénite (qui, dit-on au XIXème siècle serait l’adulaire) : « Elle marque les phases de la lune, croit avec sa naissance, décroît avec son déclin« . Au XIVème siècle, Jean de Mandeville rappelle aussi ses autres pouvoirs en lithothérapie : « La pierre de lune fait légèrement cheminer ceulx qui vont par mer et garde des tempestes et de perilz de larrons.  Elle garde les femmes grosses et les fait deliverez en temps du. »

A la Renaissance

Le seigneur romain Marc-Antoine Colonne est un cardinal archevêque, bibliothécaire du Vatican au XVIème siècle. Il assure, dans ses souvenirs, que le Pape Léon X, fils de Laurent de Médicis le Magnifique, avait une sélénite sur laquelle une tache blanche croissait et décroissait en même temps que la lune. Un de ses successeurs, son cousin Médicis le Pape Clément VII, possédait lui une héliolite avec une tache d’or qui marquait le lever et le coucher du soleil.

Plus tard, en 1734, « Le Journal des Sçavants », première revue périodique française, juge ces allégations complètement farfelues et ce sera la fin de la pierre qui change d’aspect en même temps que la lune !

La pierre de lune à l’époque moderne

Comme toujours à cette époque, de nombreux savants se sont penchés sur la pierre de lune afin de l’identifier, la nommer et la classer définitivement, après maintes analyses, dans les feldspaths.

Le feldspath nacré sera définitivement rebaptisée « adulaire » après que le physicien italien Ermenegildo Pini, ecclésiastique, professeur d’histoires naturelles à Milan la découvre en 1783 dans les Alpes suisses. Il aurait demandé à un artiste italien de graver en intaille une représentation d’Achille sur une adulaire et le résultat aurait été admirable.

Le géologue Dolomieu, qui a donné son nom aux Alpes italiennes les « Dolomites », possédait une pierre de lune grosse comme une petite pomme. Il l’aurait ramassée dans de très anciennes ruines romaines. Les scientifiques de la fin du XVIIIème siècle se demandent d’où provenait cet antique et véritable feldspath au clivage remarquable.

On distingue alors deux sortes d’adulaires :

  • Les adulaires occidentales du Saint-Gothard, souvent petites mais à l’éclat incomparable. Elles présentent souvent un petit défaut : des stries obliques qui traversent la pierre.
  • Les adulaires orientales venues de Ceylan. En morceaux plus grands, légèrement plus ternes mais homogènes.

L’adulaire des minéralogistes cède la vedette à la pierre de lune de la joaillerie avec l’avènement de l’Art Nouveau à la fin du XIXème siècle.

La Grande Broche Libellule créée par René Lalique, avec ses ailes en pierre de lune

La nature devient à la mode. René Lalique s’inspire de la faune et de la flore et dessine des bijoux qui vont connaître une grande vogue. Il utilise des pierres méconnues ou délaissées, sa préférée est la pierre de lune. Ses créations un peu étranges, mi-femmes mi-animaux, enchantent les grandes excentriques du moment, lasses des bijoux trop classiques. Sarah Bernhardt portera la célèbre grande broche libellule, aux ailes en pierre de lune assemblée comme une minuscule marqueterie.

Vertus de la pierre de lune en lithothérapie

La pierre de lune est une pierre essentiellement féminine, symbole de candeur, de vertus simples et tendres, et bénéfiques aux aspects spécifiquement féminins de la fertilité, tels que la grossesse ou les menstruations. Elle est également réputée protéger les voyageurs de nuit et apporter détermination et intuition. Elle est associée à tous les chakras et équilibre l’énergie Yin.

Les bienfaits de la pierre de lune contre les maux physiques

  • Soulage les troubles menstruels et ceux de la ménopause
  • Atténue l’acné
  • Stimule la fécondité
  • Protège la grossesse et l’accouchement
  • Favorise la lactation
  • Calme les piqûres d’insectes
  • Équilibre tous les systèmes hormonaux
  • Améliore les troubles digestifs liés au stress
  • Régule le fonctionnement de la thyroïde
  • Active la circulation des fluides corporels (effet drainant)
  • Calme les enfants hyper-actifs

Les bienfaits de la pierre de lune sur le psychisme et le relationnel

  • Facilite les débuts
  • Favorise les rapports tendres et harmonieux
  • Adoucit les caractères emportés et sévères
  • Induit les rêves lucides, la clairvoyance et prémonition
  • Préserve du somnambulisme
  • Apaise les angoisses, apporte la sérénité
  • Favorise la sagesse
  • Développe l’intuition
  • Stimule la créativité
  • Facilite la transition entre conscient et inconscient

Purification et rechargement de la pierre de lune

La pierre de lune devra être purifiée et rechargée fréquemment afin qu’elle conserve sa brillance laiteuse. L’eau de source, déminéralisée ou simplement l’eau courante lui conviendra parfaitement. Évitez le sel ou utilisez le très occasionnellement. Vous l’exposerez quelques heures à la lumière de la lune pour la recharger.

Cet article vous a plu ?

Téléchargez gratuitement votre guide d'introduction à la lithothérapie
grâce au formulaire disponible ci-dessous :

2017-01-18T06:07:20+00:00 Par |

A propos de l’auteur :

Lithothérapie en Ligne est un site dédié aux pierres et cristaux et à leur usage dans le cadre de la lithothérapie. Découvrez comment vous pouvez utiliser le pouvoir des gemmes pour votre bien-être, et trouvez les pierres dont vous recherchez les bienfaits grâce à notre moteur de recherche de lithothérapie : https://www.lithotherapie.net/

4 Commentaires

  1. Anaëlle 18 janvier 2017 à 15 h 14 min␣- Répondre

    Merci à vous. Vos données sont très instructives.

  2. coullange Nathalie 20 janvier 2017 à 7 h 45 min␣- Répondre

    Merci beaucoup j’adore vôtres bienveillance ❤tout mes meilleurs vœux pour cette année 2017 ❤ a bientôt 🙏❤💋🙏

  3. chauveau 24 janvier 2017 à 11 h 07 min␣- Répondre

    Bjr,je n’ai jamais reçu le guide d’introduction.pourriez vous me l’envoyer merci

  4. Martine Pastore 18 mars 2017 à 14 h 06 min␣- Répondre

    Peut on porter plusieur pierre emsemble en collier

Laisser un commentaire