Son joli nom, pétillant et doux à la fois, convient parfaitement à ce cristal porteur de lumière et d’apaisement. La couleur jaune de la citrine naturelle présente toutes les nuances : claires, orangées ou même ocre brun comme la citrine couleur madère très prisée jadis.

Certaines pratiques tentent de donner son apparence à d’autres cristaux plus fréquemment rencontrés comme le quartz fumé ou l’améthyste. Ces cristaux chauffés prennent alors une teinte jaune brunâtre caractéristique mais sans posséder la limpidité des véritables citrines. Pour éviter ces mauvaises surprises, ou simplement par goût, on préfère aujourd’hui les citrines claires.

La citrine est affublée parfois de surnoms laissant croire qu’elle serait proche de la topaze : « fausse topaze, quartz topaze, topaze occidentale…» La topaze est un corindon et n’a rien de commun avec la citrine, mis à part la couleur. Celle-ci se range en effet dans la grande famille des quartz cristallins. La très rare citrine est source de lumière et de bonheur paisible.

Etymologie et signification du mot « Citrine »

La citrine tire son nom du latin "Citrus"Son nom vient du latin « citrus » qui désigne, non pas exactement le citron, autre dérivé, mais le cédratier qui produit lui aussi des agrumes jaunes. Le terme proviendrait du grec kédros, « cèdre », et désignait aussi le bois du thuya (qui est lui-même parfois appelé « cèdre », au Canada notamment).

On retrouve aujourd’hui la racine latine citrus dans les mots citron, citronnier, citronnelle, mais aussi dans citrouille et citraire (ancien nom de la mélisse qui donne une infusion jaune).

Avant d’être le nom d’un minéral précis, citrine et citrin étaient des adjectifs de couleur. On retrouve ainsi, dans de vieux ouvrages médicaux, les indications de la « pommade citrine » ou de « l’onguent citrin ».

Dans les temps anciens, notre citrine était simplement désignée comme une « pierre citrine » parmi d’autres minéraux de couleur jaune. Ce flou est source de confusion et rend hasardeuse l’identification des citrines dont on retrouve maintes traces dans l’histoire. Quoi qu’il en soit, le rare quartz jaune connu aujourd’hui sous le nom de citrine, a été utilisé depuis la nuit des temps pour sa beauté et ses propriétés.

Caractéristiques minéralogiques de la citrine

Voici les principaux critères de la citrine tels que définis par la cristallographie :

  • Groupe : Silicate (groupe chimique le plus représenté)
  • Sous-groupe : Tectosilicate (structure tetraédrique à angles protégés)
  • Système cristallin : Hexagonal / triclinique
  • Composition : SiO2
  • Faciès : Prismatique
  • Cassure : Conchoïdale
  • Eclat : Vitreux
  • Trait ou trace : Incolore
  • Densité : 2,7
  • Dureté : 7/10 sur l’échelle de F. Mohs
  • Transparence : Translucide à presque opaque
  • Réfraction : 1,54 – 1,55

Dans le même sous-groupe des tectosilicates figurent également, entre autres : le cristal de roche, l’améthyste, la calcédoine, l’aventurine, la cornaline, l’onyx, la sardoine, l’agate, le jaspe et l’opale.

La citrine, quartz cristallin réputé en lithothérapie

La citrine est composée de dioxyde de silicium et de petites quantités d’oxyde de fer hydraté qui lui donnent sa couleur jaune. Elle est souvent présente dans les mêmes gisements que sa proche parente l’améthyste, mais en bien moindre quantité. Aujourd’hui, la citrine nous vient principalement du Brésil mais on la trouve aussi en Afrique (Madagascar, Namibie), en Amérique (Argentine, USA), en Asie (Birmanie, Inde, Russie) et en Europe (Écosse, Espagne, France).

La citrine dans l’histoire ancienne

La citrine accompagne l'histoire des hommes depuis la plus haute antiquitéLa citrine est présente dans l’histoire des hommes depuis des millénaires. Mais parfois le doute est permis quant à son identification dans les textes.

Dans l’Ancien Testament par exemple, un texte décrit précisément les gemmes du pectoral d’Aaron (tome 10 de l’Exode). Elles sont douze comme les douze tributs d’Israël mais les interprétations et les traductions diffèrent concernant la pierre de la quatrième rangée du collier : elle est parfois appelée béryl, parfois citrine !

Dans l’Egypte ancienne, les grands prêtres et prêtresses pratiquent de fait la lithothérapie. Les couleurs des pierres ont un fort pouvoir symbolique et déterminent leurs usages thérapeutiques. La couleur jaune des gravures s’obtient avec de l’oxyde de fer venant des montagnes ; les citrines se trouvent là aussi, près d’Assouan et d’Abou Simbel. La citrine et l’agate sont utilisées couramment contre le venin des serpents. On reconnaît aux citrines des vertus apaisantes, les femmes prêtresses égyptiennes en portent en prévention de la jalousie.

Ces magnifiques quartz dorés tranquillisent aussi la déesse Sekhmet à tête de lionne, redoutable fille de Râ, le dieu Soleil. Déesse agressive et coléreuse, elle a le pouvoir de déclencher des maladies, et les citrines lui apportent la paix et le don de guérir. Sekhmet la méchante se transforme alors en Bastet à tête de chat, la douce protectrice des foyers heureux.

La déesse égyptienne Sekhmet / Bastet entretient un rapport privilégié avec la citrine

En Grèce, Aristote enseigne les premiers fondements de la minéralogie scientifique. Dans le domaine des arts et artisanats, les Grecs utilisent de préférence les pierres et cristaux de couleurs et privilégient ceux qu’ils peuvent graver et sculpter. La citrine est donc fréquemment rencontrée dans cette civilisation.

La mythologie grecque est peuplée de dieux et de créatures diverses plus ou moins sympathiques, et la citrine sera associée cette fois à un héros paré de toutes les qualités : Chiron, fils du dieu Chronos. Ce bon centaure est médecin et excellent précepteur, il compte parmi ses élèves Achille et Asklépios futur dieu gréco-romain de la médecine.

Une citrine taillée : ces joyaux étaient particulièrement prisés des Grecs et des RomainsChiron connaît tous les secrets de la nature, des animaux, des plantes et certainement du monde minéral. A travers lui, se retrouvent tous les pouvoirs de la citrine : la guérison, le bien-être, la faculté d’apprendre, d’enseigner et de mémoriser. Le centaure symbolisant le signe astrologique du Sagittaire est associé généralement à Chiron.

Les Romains connaissaient et utilisaient également la citrine. Comme les Grecs, les joailliers et les artistes l’appréciaient beaucoup pour sa couleur généreuse et sa capacité a être taillée. Elle est associée au Dieu Apollon, Dieu de la lumière, de l’harmonie, de la médecine et de la musique. Les mêmes vertus et les mêmes compétences attribuées à la citrine se retrouvent ainsi dans les différentes civilisations de l’antiquité.

La citrine dans l’histoire moderne

Au XVIème siècle, Georges Bauer dit Agricola, savant allemand, recense et approfondit les connaissances minéralogiques et gemmologiques de son temps. C’est peut-être lui qui fixa définitivement le nom de « citrine » à la citrine qui nous intéresse. Avant lui, la confusion règne encore, on relève ainsi dans l’inventaire des biens du Duc de Berry en 1416 « un saphir citrin quarré » et aussi « un saphir citrin en façon d’un œil » acquis chez un joaillier pour 23 écus d’or. Saphirs jaunes ou citrines ? Nul ne le sait.

En 1536, un autre inventaire concerne les biens du personnage le plus puissant de la renaissance : Charles Quint. L’empereur possède (entre autres !) « une croix d’or plate en forme de bague garnie de cinq grandes pierres de citrin ». Plus près de nous, les citrines, symboles de joie de vivre et de dynamisme deviennent très à la mode sous le règne de Charles X. Cet engouement apporte une note vivifiante à l’atmosphère maussade du moment car ce roi n’est ni très joyeux, ni très actif.

La reine Victoria d'Angleterre adorait les citrines

Autre tête couronnée célèbre, la Reine Victoria aime les citrines avec passion. Les gisements de l’Ile d’Arran en Écosse produisent les magnifiques citrines emblématiques des tenues écossaises. Elles se portent de toutes les façons, souvent serties dans des dagues ou le plus souvent montées sur des broches en argent. Ces « Kilt Pins » sont composés traditionnellement d’une grande citrine entourée de petites pierres mates et colorées.

De grands bals écossais ont lieu à Balmoral lorsque Victoria y séjourne. Les convives revêtent le tartan de leur clan et le fixe à l’épaule par cette broche. La reine est ravie de contempler les beaux cristaux jaunes éclatant de lumière !

René Lalique, le célèbre maître verrier et bijoutier, pensera peut-être à ces belles soirées écossaises en réalisant en 1910, au goût de l’Art Déco, une célèbre broche carrée ornée de citrines carrées. L’éblouissante citrine, messagère de bonheur et de prospérité, éclaire encore les parures et couronnes des maisons royales, notamment celles du Luxembourg et de la Thaïlande.

Vertus de la citrine en lithothérapie

Comment utiliser la citrine en lithothérapieLa citrine nous charme d’abord par sa couleur gaie et tonique. Elle apporte d’emblée le bien-être des beaux jours ensoleillés. Le jaune représente la lumière et la vie ; cette couleur nous attire inconsciemment. C’est un phénomène constaté notamment par les services de marketing : une offre publicitaire imprimée sur un papier jaune dégagera des retours supérieurs à toutes les autres couleurs. Pourtant, peu de personnes interrogées sur leur couleur préférée répondront spontanément « le jaune ».

Il existe différentes manières de travailler avec la citrine. Vous pouvez la placer près de vous pour la contempler dans le silence de la méditation, la tenir dans vos mains, la porter sur vous ou à votre oreille pour « l’écouter » comme on le fait avec un coquillage. L’important c’est d’établir le contact qui vous fera plaisir. Vos citrines sont montées sur des bijoux ? Alors portez-les ! Si vous travaillez avec vos chakras, vous placerez la citrine sur le point du plexus solaire, en bas du sternum.

Les bienfaits de la citrine au niveau physique

La citrine est bénéfique à l’ensemble du système digestif.  Elle possède une action positive sur toutes sortes d’affections : nauséesvomissements, aigreurs d’estomac, intoxications alimentaires, diabètejaunisse et dérèglement du foie.

Son action bénéfique porte également sur le cœur, la circulation sanguine, la glande thyroïde, le pancréas, l’intestin, les reins. Elle fortifie le métabolisme, et confère énergie et vigueur au corps. La citrine est également réputée pour sa capacité à régénérer les tissus. Elle accélère les processus naturels de l’auto-guérison (quitte à augmenter momentanément les symptômes).

Les bienfaits de la citrine sur le corps, l'esprit et dans la vie quotidienne

Les bienfaits de la citrine sur le plan émotionnel

La citrine est une pierre solaire, lumineuse et chaleureuse, extrêmement positive et énergisante. Elle augmente la confiance en soi et l’estime de soi, favorise le bien-être et réduit le stress. Elle est réputée pour sa capacité à équilibrer les énergies et combattre la dépression et la tristesse, les angoisses et les inquiétudes.

La citrine apporte la lucidité à ceux qui en manquent. Elle possède un effet calmant capable d’apaiser les colères et les désaccords. Enfin, elle favorise l’écoute, l’ouverture et la sérénité dans les relations avec autrui.

Les bienfaits de la citrine dans la vie quotidienne

La citrine stimule la créativité et apporte l’inspiration. Elle renforce la concentration et constitue une excellente pierre pour le créateur. Elle favorise la compréhension, l’étude, la mémoire, et facilite la transmission du savoir.

Vertus émotionnelles de la citrine en lithothérapie

La citrine renforce le dynamisme et la motivation. Elle aide à la prise de décisions et à l’initiative. Elle fortifie l’individualité, et insensibilise à la critique négative, et aide à développer l’optimisme et une vision positive de l’avenir.

Surnommée « Pierre de l’argent », la citrine permet d’attirer la richesse, la réussite et la prospérité. Elle accélère la conclusion des affaires financières. Elle incite à la générosité et au partage, tout en permettant de préserver sa fortune.

Purification et rechargement de la citrine

Entretien, nettoyage, purification et rechargement de la citrineVos cristaux doivent être nettoyés régulièrement. Si vous constatez que votre citrine perd son éclat, le moment est venu de la purifier et d’éliminer l’excès d’énergie emmagasinée. Sans cela, elle perdrait son efficacité.

La plus simple méthode est de l’épousseter doucement avec un chiffon doux et de la placer dans un petit récipient, de préférence en verre ou en terre, rempli d’eau du robinet, ou d’eau de source. Vous pouvez laisser la citrine tremper toute une nuit ou la laisser sous un filet d’eau courante pendant 10/15 mn. Si vous avez plusieurs cristaux à purifier, prévoyez des récipients individuels et ne vous resservez jamais de la même eau.

Pour la recharger, laissez sécher la citrine naturellement, vous pourrez la placer au soleil mais brièvement car les rayons UV affadissent les couleurs. Pour un rechargement sans risque, exposez-la aux rayons de la lune ou au doux soleil du matin.

Il existe d’autres méthodes plus longues et moins faciles à mettre en œuvre, comme par exemple l’enfouissement plusieurs semaines dans la terre. Si vous choisissez ce moyen, prenez garde alors de bien signaler l’endroit exact et assurez-vous d’avoir une autre citrine à votre disposition !

Cet article vous a plu ?

Téléchargez gratuitement votre guide d'introduction à la lithothérapie
grâce au formulaire disponible ci-dessous :